Se perfectionner en finance

Formations

Détenir un emploi dans le secteur financier n’est pas une chance offerte à tout le monde. En fonction de vos spécialités, les rémunérations peuvent largement surpasser les autres secteurs. Un poste privilégié dans une grande société assurera un revenu très attractif. Du moment que les entreprises existent, le monde aura toujours besoin de candidats compétents dans la gestion, finance et comptabilité. Afin de maintenir ses performances, la clé est de solidifier les bases grâce à des formations efficaces.

Bien démarrer dans le domaine financier

En dépit des pseudo-formations vidéo en ligne proposée par des sites plus ou moins fiables, l’idéal est de passer par les notions élémentaires. Il est tout à fait possible d’être opérationnel au bout de deux ans en poursuivant des études à courte durée. Les diplômes les plus réputés dans ces conditions sont le DUT Gestion des entreprises et des administrations et le BTS comptabilité et gestion. Pour information, DUT est l’initiale de « Diplômes universitaires de Technologie » et BTS celui de « Brevet de Technicien supérieur ». Ce sont des formations en BAC +2 déjà accessible aux bacheliers. Les étudiants forts en maths auront un atout supplémentaire vu que le monde de la finance est un secteur où l’on applique ces compétences. Les matières fondamentales seront dans le programme, notamment la fiscalité, la gestion de trésorerie, la comptabilité approfondie, le diagnostic financier… Une fois ces diplômes acquis, la troisième année peut se poursuivre en vue d’obtenir, une licence de gestion, une licence professionnelle, un diplôme de comptabilité et de gestion (DCG, bac +3) ou un Bachelor. Lorsque cette étape est franchie, les études en Master seront accessibles. Vous pouvez récolter de précieuses informations sur www.exchange-college.com.

Les cursus pointus en finance

Plusieurs experts financiers sont passés par des universités avant d’acquérir leurs compétences. Si vous optez pour une formation approfondie, un grand nombre d’établissements proposent des masters en finance. Cependant, les écoles de commerces offrent des spécialisations intéressantes dans ce secteur. Elles dirigent vers des parcours comme la banque des affaires et finance d’entreprise. Les programmes se font en deux années (bac +4 et bac +5). Le futur professionnel aura le temps d’apprendre la Gestion de projet, la gestion d’actifs, le droit des contrats, l’approche patrimoniale ou encore le marché des capitaux. Dans cette spécialité, la première année sera consacrée en banque et assurance tandis que la deuxième se concentre en banque d’affaires et finance d’entreprise.

Toutefois, des formations finance en alternance peuvent s’effectuer. Elles sont avantageuses pour les professionnels en activité. En effet, la formule permet de synchroniser les périodes de cours et les périodes de travail. Les programmes sont semblables aux formations initiales. Le sujet signe un contrat de professionnalisation avec son entreprise et poursuit ses études après l’analyse de son dossier de candidature auprès des responsables académiques. Par ailleurs, les plus assidus entament leurs parcours jusqu’en Mastère spécialisé finance pour atteindre un bac+6.

Les débouchés après formations

Pour les niveaux BTS CGO ou DUT Gestion d’entreprises (bac+2), il est clair que les postes à haute responsabilité ne seront accessibles qu’avec une forte détermination et des expériences professionnelles. Cependant, les connaissances acquises lors de la formation permettent déjà de postuler pour un poste d’assistant de gestion, de technico-commercial, de trésorier, d’assistant-manager ou de gestionnaire de paie. Ce professionnel est capable de mettre en place les stratégies d’une PME grâce à ses collectes d’informations, ses bilans budgétaires et ses audits. D’autres postes s’ouvrent pour le titulaire d’une licence professionnelle ou d’un Bachelor (bac+3). En effet, le candidat peut intégrer sur le marché du travail en exerçant dans un cabinet d’expertise comptable, sous la direction d’un expert ou dans une entreprise en tant qu’analyste financier. Les spécialisations entrent en jeu pour ceux qui possèdent un niveau Bac+5. Selon l’orientation choisie, les métiers relatifs à la banque, l’assurance, la fiscalité, le commerce et le management seront accessibles. Ce dernier sera capable de tenir le rôle d’un agent de finance, d’un chargé d’affaires, d’un gestionnaire de patrimoine, d’un ingénieur financier, d’un avocat-fiscaliste ou même d’un courtier. Les plus distinguées qui ont franchi un Mastère spécialisé dans la Finance (bac +6 et plus) se placent comme spécialistes en financement de projets, trésoriers internationaux, courtiers sur marchés d’actions ou directeur administratif et financier.

Financement de formation pour cadre : guide pratique
Quel métier après une licence pro banque ?